Démantèlement sur la plateforme de Marcoule

Les installations en démantèlement sur le site du CEA Marcoule sont :

1 INB : le réacteur PHENIX arrêté en 2009.

Certaines installations de l’INBS :

  • l’usine UP1 et ses installations associées (en cours de MAD/DEM)

  • l’Atelier Pilote de Marcoule - APM – (en cours d’assainissement)

  • les 3 réacteurs UNGG G1, G2 et G3 (démantelés au niveau 2 de l’AIEA).

  • les réacteurs célestins 1 et 2 

  • les deux ateliers de dégainage de prétraitement des combustibles usés des réacteurs UNGG.
     

Démantèlement de l’usine UP1

UP1 a été mis en service en 1958 et l’arrêt des opérations de retraitement du combustible usé a eu lieu en 1997.

Les travaux d’assainissement ont démarré dans la foulée (95% de l’activité radiologique a été supprimée). Le démantèlement des principales composantes de l’usine sera achevé en 2020 et la reprise des déchets anciens est prévue vers 2040.

Le coût total est d’environ 5 milliards d’euros. La maîtrise d’ouvrage assurée par le CEA et la conduite des opérations par AREVA NC. D’autres industriels du nucléaire assurent la maîtrise d’œuvre.

 

Le démantèlement d’UP1 se présente comme une opération d’une grande complexité.

  • Grande diversité des installations et des équipements (piscines, dissolveurs etc.)

  • Déchets d’exploitation

  • Présence d’insolubles de solution

  • Niveaux d’irradiations nécessitant des interventions téléopérées

  • Zones d’accès difficiles.